Eric Michaud est un autodidacte et la répartie est sa complice. En 1995, il commence une longue aventure dans la peau d'un personnage: Ubert Sanspré.

Coordonnateur de l'action éducative pour le compte du Musée Stewart durant plusieurs années, il a lors de cette période l’opportunité de conter plusieurs fois par semaine le tout dans un environnement muséal. Il y développe une expertise dans le conte ancien.

 

De 1996 à 2010, il anime hebdomadairement à l’Auberge du Dragon Rouge, un restaurant montréalais à thématique médiévale, des soirées où le conte a une place prédominante.

 

 Parfois par le biais d’Ubert parfois sans lui, il s'est alors donné un style bien personnel jouant sur des vagues tantôt dramatiques, tantôt humoristiques.

 

Après avoir gagné le concours de meilleur menteur à Trois-Rivières en 2007, il participe, en 2009 au prestigieux « Concours international de menteurs » de Moncrabeau en France. Existant depuis le 18e siècle, l’Académie des menteurs couronne chaque année un menteur hors norme. Il remporte le titre et devient le 1er non-Européen à être sacré Roy des menteurs. Il ne s'arrête pas là et continu d'amasser des titres; en 2010, il est le gagnant de la Grande Menterie des Fêtes Victoriennes.

 

S’ensuit une profonde mutation, Eric réalise qu’il ment pour gagner sa vie! Quel bonheur…Il embrasse la vie de Roy des menteurs à bras ouverts. Il signe même un contrat de gérance et de représentation avec Production Oyez Oyez. Un mythomane est né…

 

Et le voilà parti pour un 2e chapitre de sa fructueuse carrière, cette fois en tant qu’Eric Michaud, Roy des menteurs. Moins d’artifices, moins de costumes, moins de faux fuyant, plus de vérité en quelque sorte…

 

Chose sûre: les spectacles sont faits pour que le public s'amuse et soit dépaysé; bienvenue dans un autre monde...